Sécurité Alimentaire dans le Zondoma: AMR et la FAO volent au secours des PDI et leurs hôtes à Mako.
Jardin d’oignon réalisé par les bénéficiaires

Dans le cadre des activités de la 801 Extension de la FAO mises en œuvre par l’ Association Monde Rural (AMR- Burkina), une mission de la FAO conduite par SANOU Do chargé du système d’analyse de la sécurité alimentaire au sous bureau de la FAO basé à Ouahigouya et de GUIGUEMDE B. Constantin chef de service de la promotion de l’économie rurale du Zondoma(point focal FAO provincial) a visité le mercredi 24 février 2021 le jardin maraicher du village de Mako réalisé grâce à l’accompagnement technique et financier de la FAO dans la commune de Gourcy. Dans ce village, la FAO a appuyé au total huit bénéficiaires composés essentiellement de personnes déplacées internes(PDI) et de leurs hôtes. Arrivée sur le site la mission a parcouru le jardin pour apprécier l’état des plants d’oignon faits par ses bénéficiaires. Pour SANOU Do l’objectif de cette visite terrain est d’échanger avec les bénéficiaires composés de personnes déplacées internes et de leurs hôtes sur les acquis et les insuffisances de l’appui qu’ils ont reçu notamment le cash monétaire inconditionnel, les intrants et l’engrais organique. Après avoir visité le jardin, la mission a félicité les bénéficiaires pour l’énorme travail abattu malgré les difficultés relevées par les bénéficiaires à savoir l’arrivée tardive des intrants. La mission a aussi marqué sa satisfaction par rapport à l’usage du cash monétaire inconditionnel par les bénéficiaires.  Selon SANOU Do « cette sortie terrain nous a permis de constater que le cash monétaire inconditionnel qui constitué un paquet d’intervention dans le cadre du projet a été octroyé aux 8 bénéficiaires du site composés de PDI et d’hôtes. Concernant le Cash monétaire inconditionnel qui s’élève à 50 000 pour les hôtes et 105 000 pour les PDI, nous avons constaté que les bénéficiaires l’a utilisé à bon escient et nous en sommes fiers ». Ainsi la mission a pu visiter un jardin de pommes de terre réalisé par TALL Amadou bénéficiaire hôte grâce au cash monétaire inconditionnel de 50 000 FCFA.  Il se confie sur l’usage qu’il en a fait « les 50 000 FCFA que j’ai reçu de la FAO je l’ai utilisé pour acheter des semences d’autres spéculations à savoir la pomme de terre et de l’engrais organique pour pouvoir augmenter la productivité de mon jardin. Je suis très content car je pourrais vendre et aussi consommer mes pommes de terre». Il poursuit en confiant à la mission que la récolte de ses pommes de terre pourrait lui rapporter 250 000. Toute chose qui a ravi le cœur des visiteurs du jour car cela va contribuer à améliorer ses conditions de vie. Ainsi l’importance de l’appui de la FAO aux populations vulnérables à l’image des personnes déplacées internes et à leurs hôtes n’est plus à démontrer au regard du changement apporté dans la vie de ces bénéficiaires. Toujours engagée pour le bien-être des populations vulnérables, l’équipe de la FAO a souligné qu’en perspective elle continuera à travailler avec AMR pour appuyer les populations bénéficiaires en termes de semence, d’engrais organique, de cash transfert, des activités génératrices de revenus pour les femmes vulnérables en milieu rural. Au niveau de l’élevage elle  va appuyer les éleveurs notamment les PDI qui se sont déplacés avec leurs bétails en  intrants zootechnique. Les bénéficiaires ont apprécié positivement les actions de la FAO mise en œuvre par AMR en leur faveur. Cependant ils ont déploré l’arrivée tardive des intrants et le manque de magasins de stockage pour leur production.

Bertille KOANDA/ZOUNGRANA

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 26 =