LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION:Le consortium Right to Grow évalue l’approche multisectorielle de la nutrition et l’état des lieux des Plateformes numériques en matière de nutrition

Dans le cadre du projet Right to Grow, Save the Children a organisé un atelier de restitution de l’étude sur l’évaluation de l’approche multisectorielle de la nutrition et l’Etat des lieux des Plateformes numériques en matière de nutrition. Cet atelier a eu lieu dans les locaux de Save the Children. 

R2G a entrepris depuis son démarrage la réalisation d’une série d’études notamment l’étude sur l’évaluation de l’approche multisectorielle de la nutrition et l’état des lieux des plateformes numériques en matière de nutrition. Afin de permettre aux différentes parties prenantes du projet d’apprécier la qualité des résultats de cette étude, Save the Childrena initié l’organisation d’un atelier de restitution et de validation du rapport. Cet atelier de restitution avait pour objectif de présenter les résultats de l’étude sur l’évaluation de l’approche multisectorielle de la nutrition et l’état des lieux des plateformes numériques en matière de nutrition. Cet atelier a réuni une vingtaine d’acteurs notamment les membres du consortium de mise en œuvre composés de Save the Children International (SCI) comme lead, Action contre la Faim, The Hunger Project (THP), Centre for Economic Gouvernance and Accountability in Africa (CEGAA), le Réseau de la Société civile pour la Nutrition (RESONUT) et l’Association Monde Rural (AMR). En plus des membres du consortium, des représentants d’autres secteurs comme le STAN, la Direction de la Nutrition et la PNIN.

Au cours de cet atelier, le premier consultant a d’abord présenté son rapport sur le diagnostic de l’opérationnalisation et du niveau de fonctionnalité de l’approche multisectorielle au niveau des structures engagées dans la nutrition, au niveau central et dans les régions d’interventions du programme R2G.  Dans son rapport le consultant a relevé que l’approche multisectorielle de la nutrition est mise en œuvre sur le terrain par les acteurs du niveau central que du niveau déconcentré ainsi qu’au niveau des collectivités territoriales. Cependant des obstacles à sa mise en œuvre effective par les acteurs existent.

 Le deuxième consultant quant à lui a présenté aux participants les deux plateformes numériques en matière de nutrition qu’il a identifiées notamment la PNIN et ENDOS.

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 12 =