Home / Actualités / Espace de dialogue et d’interpellation communautaire : le conseil municipal de SAMBA interpellé

Espace de dialogue et d’interpellation communautaire : le conseil municipal de SAMBA interpellé

La bonne gouvernance ne peut être effective sans un devoir de redevabilité de la part des responsables communaux. L’Association Monde Rural et ses partenaires Programme d’Appui aux Collectivités Territoriales(PACT), Broderlijk Delen ont donc inscrit dans leur plan d’action l’organisation des “espaces de dialogue et d’interpellation communautaires” (EDIC). Organiser les EDIC pour une association comme AMR, c’est permettre aux citoyens de s’informer davantage sur la gestion des affaires de leur commune et par ricochet favoriser la participation, l’implication et la responsabilisation du citoyen dans la gestion des affaires locales.

Les modérateurs de l’EDIC

C’est dans la logique du devoir de rédevabilité que la commune de Samba a réalisé son EDIC le mercredi 12 février 2020 dans la cour de la mairie sous la modération de M. Simon ZOUNGRANA et M. BELEM Alidou de AMR.Le conseil municipal de Samba a débuté son EDIC avec le mot de circonstance du maire invitant par la même occasion les participants à poser des questions pour mieux comprendre certaines actions. Par la suite le conseil municipal à travers son premier responsable a présenté le bilan de sa gestion de l’année 2019. A la fin de cette présentation, les populations sans détours ont soumis leurs préoccupations au conseil municipal. Ces différentes questions se résument à la gestion de l’ambulance, à l’arrivée tardive des fournitures scolaires et des vivres, à l’insuffisance des produits pour la gratuité des soins, à l’insuffisance des déclarations des naissances à l’état civil, et enfin la question d’eau.Après les réponses apportées par le conseil municipal aux différentes préoccupations des populations, les modérateurs ont fait des recommandations.

Parmi ces recommandations figurent:
– La Mise en place d’une stratégie de gestion de l’ambulance;
-la mise à Disposition des fournitures scolaires et les vivres à temps;
– un Plaidoyer auprès du gouvernement pour le remboursement régulier des frais liés à la gratuité des soins;
-La Sensibilisation de la population pour la déclaration systématique des naissances auprès de l’état civil
– La redynamisation des Associations des Usagers d’Eau (AUE)
Toutes ces recommandations permettront au conseil municipal de mieux repondre aux besoins des populations.
Bertille KOANDA /ZOUNGRANA

Check Also

Lutte contre l’insécurité alimentaire : Les femmes bénéficiaires du jardin nutritif de Kogola à Guesseré pour un partage d’expérience

AMR-Burkina a organisé le lundi 10 août 2020 une sortie de partage d’expérience au profit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *