Amélioration de la situation nutritionnelle des enfants de moins de 05 ans : AMR- Burkina sensibilise les acteurs du domaine dans le cadre du Projet « RIGHT TO GROW ».
Photo de famille des participants

Le pourcentage de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté est de 40,1% au niveau national, avec une pauvreté beaucoup plus accentuée en milieu rural et aux zones affectées par le conflit et le déplacement des populations. Selon l’enquête multisectorielle continue de 2014, la pauvreté alimentaire est de 57,7% au niveau national et l’extrême pauvreté de 11,1%, avec 92,1% des pauvres résidant dans les zones rurales. Les facteurs déterminants de la malnutrition sont variés et d’ordre biologique, économique et socioculturel. Convaincu de la nécessité d’une approche multisectorielle pour venir à bout de la malnutrition, l’État burkinabè a adopté en juin 2020, la politique nationale multisectorielle de la nutrition, assortie d’un plan stratégique multisectoriel de nutrition. Mais pour une mobilisation des acteurs et des communautés autour des objectifs de l’approche multisectorielle, AMR-Burkina a réuni les acteurs œuvrant dans le domaine de la nutrition et du wash le mardi 14 septembre 2021 à Ouahigouya dans la salle du SP/CNLST pour échanger avec eux sur leurs rôles dans la mise en œuvre de l’approche multisectorielle.  Selon Ilboudo Félix, vice-PCA de l’AMR l’objectif recherché à travers l’organisation de cet atelier est « d’informer et de sensibiliser les OSC et les acteurs intervenant dans le domaine de la nutrition de la région du Nord sur leurs rôles et responsabilités dans la mise en œuvre de l’approche multisectorielle ».

Une quarantaine de participants venus des quatre provinces de la région du Nord composée d’OSC, de Directeurs régionaux de médias, de collectivités territoriales et des leaders coutumiers ont été sensibilisés sur leurs rôles et leurs responsabilités dans la mise en œuvre de l’approche multisectorielle. Au cours de l’atelier animé par Amadou TRAORE Directeur Régional de la santé du Nord et modéré par ILBOUDO Félix, les participants ont identifiés les difficultés auxquelles les OSC pourront faire face dans la mise en œuvre de l’approche multisectorielle sont identifiées. Aussi des engagements ont été pris par les OSC pour favoriser l’opérationnalisation de l’approche multisectorielle. Selon la représentante du Directeur National de The Hunger Project partenaire de AMR dans le cadre de Right to Grow Barry Aissa « a marqué sa satisfaction au regard des profils des participants et félicite AMR pour la réussite de l’organisation de cet atelier qui va faciliter les actions des OSC et des différents acteurs sur le terrain en vue de l’opérationnalisation de l’approche multisectorielle ».

En rappel l’organisation de cet atelier entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet Right to Grow qui couvre la période de 2021 à 2025. Right to Grow est une initiative du consortium : Save the Children (SCI) comme lead, Action Contre la Faim (ACF), The Hunger Project (THP), Center for Economic Governance and Accountability in Africa (CEGAA) avec pour partenaires de mise en œuvre le RESONUT dans les régions de l’EST et du CENTRE NORD et l’Association Monde Rural (AMR) dans la région du Nord.

Bertille ZOUNGRANA

News Reporter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 − 1 =