Micros Entreprises Familiales Les femmes de Kasséba épargnent et se partagent 3.790.125 F CFA

Micros Entreprises Familiales

Les femmes de Kasséba épargnent et se partagent 3.790.125 F CFA

La micro entreprise familiale est une stratégie mise au point par AMR en vue d’améliorer sensiblement la participation du citoyen et de la citoyenne dans la gestion des affaires locales.

Kasséba, village situé à une dizaine de kilomètres de Gourcy bénéficie des interventions de AMR dans le développement de la stratégie depuis 2013. Ainsi, une centaine de femmes issues des ménages extrêmement pauvres a été identifié et accompagné par AMR avec la forte contribution des autorités communales. Ces femmes ont bénéficié d’une subvention de 5.000.000 F CFA. A la fin de chaque année, les épargnes mobilisées entres elles sont redistribuées. Ce jour 10 août 2017 et pour la troisième fois consécutive, les femmes des différents groupements se sont retrouvées pour faire faire le bilan de leurs épargnes et procéder au partage.

Ainsi, c’est 3 790 125 francs CFA qui ont été partagés entre les quatre vingt (80) femmes qui ont suivi le processus jusqu’à ce jour.

La satisfaction se lisait aux yeux des bénéficiaires qui se sont engagées à accroitre davantage leurs entreprises et aussi d’accroitre leurs parts de cotisations /épargnes. Les leaders locaux dont les deux conseillers municipaux et le Président du Comité Villageois de développement ont traduit leur satisfaction quant aux appuis de AMR à leur village. Ils ont félicité et encouragé les femmes pour leur réelle contribution au développement local à travers les taxes et les travaux d’intérêts communs auxquels ils ont apporté leur contribution. Ils ont souhaité que les interventions se poursuivent et atteignent le maximum de femmes du village.

Pour Amadou WANGRE, Coordonnateur National et témoin de l’évènement s’est dit émerveillé par les résultats et a encouragé les bénéficiaires à en faire un bon usage des épargnes reçues. Il a en outre montré toute sa disponibilité et celle de son organisation à faire des groupes de femmes des cadres appropriés pour la promotion des droits et des valeurs humains. Aux leaders locaux présents, il les a invité à faire de leurs épouses outillées leurs complices dans la prise des décisions intéressant leur vie. Car pour lui, la femme est et restera toujours la mère du développement. Les ignorer, c’est porter un coup dur au processus de développement dans le village.

 

Cette cérémonie de partage marque en même temps le départ d’un nouveau cycle de cotisations/épargnes et les femmes se sont données rendez-vous en août 2018 pour la quatrième séance de partage. Vivement que de telles initiatives se multiplient et permettent aux femmes de construire leur propre avenir.

La cellule communication de AMR

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *