ATELIER INTERNE A AMR

La planification annuelle de travail (PTA) de 2017 et le suivi évaluation des activités au centre des échanges

La salle « Université citoyenne » de l’AMR a abrité ce mercredi 19 avril 2017 un atelier regroupant les membres et les agents techniques de la structure. Au cours de la journée, les échanges ont porté essentiellement sur la planification des activités des projets pour l’année 2017 et le dispositif de suivi-évaluation à dérouler.

une vue des agents et membres de AMR.

« Permettre à chacun de s’approprier les activités à mettre en œuvre au cours de l’année 2017, de maitriser son rôle dans le dispositif de suivi-évaluation et partager des informations relatives à la vie de notre association ». Tel est l’objectif de l’atelier formulé par le Coordonnateur national Amadou Wangré à l’entame de la rencontre. Présidant la cérémonie d’ouverture au nom du Président du Conseil d’Administration empêché, il a remercié les participants pour leur disponibilité et souhaité que les attentes de chacun soient comblées à l’issue de l’atelier. Prenant la parole, Lucien Sié Kambou, le responsable du suivi-évaluation de la qualité et de la capitalisation a fait une présentation sur la  responsabilité individuelle de chaque type d’agent pour un meilleur suivi-évaluation des activités à mener qui selon lui passe par une bonne collecte de données. C’est pourquoi il invitera les acteurs à un grand soin à cette activité à effectuer dans le respect des délais. Après cette présentation, les participants ont suivi avec intérêt les planifications des activités dans les programmes « Consolidation de la gouvernance locale par une redevabilité et un suivi citoyen des politiques publiques à la base », «Renforcement de la gouvernance au Passoré et au Zondoma », « Lutte contre la pauvreté », et « Santé – nutrition » proposées respectivement par les chargés de programme Yacouba Bologo, David Vorokuy, Brigitte Sawadogo et Emelie Zongo. Avant de les adopter l’atelier a voulu comprendre la non planification de certaines activités, jugées capitales dans le processus du développement des activités de gouvernance locale et surtout comprendre la corrélation entre les différentes actions et s’assurer de leurs tenues en bonnes dates.

L’atelier a  aussi recommandé la prise en compte des actions de formation en techniques de production en vue d’accroitre leurs performances dans la mise en œuvre des AGRs. Il faut noter que Diakonia, Broderlijk Delen, trickle Up, Semus, SP/CNLS, PROJETTOMONDO-MLAL etc. sont les principaux partenaires financiers qui accompagnent AMR dans  ses projets. Le présent atelier a également servi de cadre pour harmoniser les pratiques dans le domaine du suivi-évaluation, du rapportage et de codification au sein de la structure. A entendre le présentateur, cela a pour avantage d’avoir les mêmes formats et les mêmes présentations dans toutes les productions écrites, et partant, de matérialiser l’identité de la structure. Le compte rendu de la septième Assemblée Générale des Délégués tenue à Kombissiri en janvier dernier, celui sur le voyage  effectué par monsieur Bologo en Belgique, des échanges sur certaines questions d’ordre administratif ont mis fin à cet atelier, premier du genre dans la vie de la structure. Avant de lever la séance le Coordonnateur a salué la disponibilité, l’engagement et l’esprit de sacrifice affichés par les animateurs de l’association. « quand c’est dur, seuls les durs avance » a-t-il lancé pour les exhorter à ne pas baisser les bras face à certaines difficultés. Car « c’est par la qualité de notre travail que nous finirons par convaincre nos partenaires sur nos capacités » a-t-il conclu.

Kiemdé Abdoul Aziz

Cellule communication AMR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *