360 acteurs formés dans toutes les communes partenaires de AMR pour conduire les EDIC

L’Association Monde Rural AMR a procédé au renforcement des capacités des membres des comités d’organisation et de suivi des recommandations des Espaces de Dialogues et d’Interpellation Communautaire (EDIC). L’activité s’est déroulée du 7 au 11 aout 2018 dans les communes partenaires de la structure.

« Permettre aux membres des comités EDIC de  jouer efficacement leur rôle », tel  est l’objectif principal des sessions de formation initiée par l’AMR. Au total, ce sont trente communes des Régions du Nord, du Centre Nord, du Centre Ouest et de l’Est qui ont bénéficié de cette formation qui s’est tenue du 7 au 11 aout 2018. Selon les formateurs, l’activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des projets « Amélioration la participation citoyenne des unités familiales au Passoré et au Zo

Les membres du CSR de la commune de Ouahigouya

ndoma » et « Consolidation de la gouvernance locale par la redevabilité et le suivi citoyen des politiques publiques à la base ». Les comités, composés de douze membres par commune, ont pour missions essentielles, l’organisation pratique des EDIC, le suivi de la mise en œuvre des politiques publiques et des recommandations issues des cadres de dialogue. Pour se faire, les échanges avec les facilitateurs ont porté en priorité sur la composition, l’organisation et les attributions du comité. Ils ont également esquissé une planification des différentes étapes de l’EDIC tout en s’attardant sur les difficultés qui pourraient se présentées. Avec les communes qui viennent de tenir fraichement leur EDIC, un point d’honneur a été mis sur l’analyse des recommandations en vue de lever les obstacles et de parachever au mieux leur exécution. Cadre par excellence de redevabilité, les EDIC contribuent à renforcer la confiance entre les citoyens et les gouvernants, et partant, à  améliorer la participation citoyenne. Cet état de fait, à en croire ses initiateurs justifie l’engouement des responsables communaux à les organiser dans leur collectivité. Les prochains cadres pourront se tenir dans les trente communes grâce à l’appui financier de Diakonia, de Boerderlijk Delen et de l’Union européenne à travers les deux projets.

                                                                                                          La cellule communication

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *